Lors de ma conférence du 6 décembre dernier, j'évoquais le cas particulier de Marcel THIBERT, soldat né en 1898 et mort pour la France en 1918. Inhumé dans le carré militaire du cimetière de Saint-Usuge, nous n'avions pour seules informations que celles gravées sur sa pierre tombale ! Aucune mention de lui dans l'état civil de la commune, ni sur le Livre d'or, ni même sur les monuments aux morts où son nom n'apparaît pas. Nous avons élargit la recherche de sa naissance dans les communes envrionnantes, où le patronyme est aussi répandu, sans succès...

THIBERT-Marcel_Sepulture

Sépulture de Marcel THIBERT, dans le carré militaire du cimetière de Saint-Usuge. 

Au hasard d'un échange sur le sujet des soldats de Saint-Usuge avec Marie-Hélène BLONDE, généalogiste aux nombreuses racines sur Montcony et Saint-Usuge, je lui ai indiqué ce cas particulier. Elle s'est alors lancée à la recherche de Marcel THIBERT sur le site Mémoire des Hommes en faisant une recherche globale (pour ma part, je m'étais limité aux soldats natifs de Saône-et-Loire...). Cette recherche lui a permis de trouver un "candidat potentiel", pouvant correspondre à celui que nous cherchions à identifier, et dont voici la fiche :

THIBERT-Marcel_Fiche MPLF

Avec les informations présentes sur cette fiche, elle a pu retrouver son acte de naissance à Saint-Rambert-en-Bugey (Ain), le 1er mars 1898. Cet acte nous apprend que ce Marcel THIBERT est issu de Claude Marie THIBERT, âgé de 24 ans, et d'Euphrasie NICOLAS, âgée de 23 ans. Son père serait donc né vers 1874. En consultant l'état civil de Saint-Usuge, Marie-Hélène BLONDE a trouvé la naissance d'un Claude Marie THIBERT, survenue le 29 mars 1873... Il me revenait ensuite de rechercher le lien entre tous ces actes.

Deux documents m'ont permis de confirmer que Claude Marie THIBERT né en 1873 à Saint-Usuge est bien le père de Marcel THIBERT, né en 1898 à Saint-Rambert-en-Bugey : sa fiche matricule, qui nous indique qu'il a bien vécu à Saint-Rambert, puis son mariage célébré à Montcony le 2 janvier 1896, retrouvé grâce à la publication de mariage effectuée en 1895 à Saint-Usuge. Claude Marie THIBERT était employé du chemin de fer, cela explique se mobilité géographique.

Revenons à Marcel THIBERT et à son parcours atypique. La fiche ci-dessus nous indique que son recrutement militaire a été fait à Auxonne, car il était alors domicilié à Pouilly-en-Auxois, avec ses parents. Nous avons donc pu retrouver sa fiche matricule, conservée et mise en ligne par les Archives départementales de la Côte d'Or. Autre information essentielle, la transcription de son acte de décès a été établie à Paris 1er arrondissement, le 26 janvier 1922. Cela m'a permis de consulter l'acte :

IMG_20150729_123646

 

Cette transcription dans les registres du premier arrondissement de Paris a été établie en application de l'article 93 du Code Civil relatif aux actes d'état civil des militaires et marins dans certains cas spéciaux. Elle nous indique que Marcel THIBERT a été inhumé au cimetière de Paars-par-Braisne, dans l'Aisne. A une date que nous ignorons encore, sa dépouille a été exhumée puis rapatriée dans le carré militaire du cimetière de Saint-Usuge. En 1934, ses parents ont acquis une concession perpétuelle dans ce même cimetière où ils reposent désormais après avoir eu une vie mouvementée que nous tâcherons de tracer dans un prochain bulletin.